Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Améliorer les résultats en mathématiques : quelques stratégies efficaces.

Dans leur ouvrage « What Principals Need to Know about Teaching and Learning Mathematics ? », Kanold, Briars et Fennel présentent quelques stratégies efficaces en mathématiques. L’efficacité de celles-ci a été identifiée à partir de recherches récentes.

Certaines de ces stratégies se retrouvent également dans la méga-analyse de Hattie.

On peut aussi noter que ces stratégies sont utilisées en enseignement explicite (valorisation de l’effort, rétroaction, etc.).

Stratégie d’enseignement Signification
 Valorisation de l’engagement actif Ce sont les élèves qui doivent résoudre des problèmes, analyser les solutions, expliquer les concepts mathématiques. L’enseignant doit faciliter cet engagement (mais ne pas faire à leur place).
Résolution de véritables problèmes Les tâches proposées doivent être d’un niveau cognitif élevé : situations-problèmes (l’idéal étant d’analyser des situations réelles).
Réseau d’idées, concepts et habilités Accorder de l’attention aux liens entre les concepts pour favoriser la compréhension en :

  • sollicitant les élèves à comprendre ce qu’ils font;
  • posant des questions stimulant le raisonnement et en demandant justifications et explications;
  • amenant l’élève à évaluer et expliquer le travail  des autres élèves, à comparer différentes méthodes de résolution;
  • demandant aux élèves d’exploiter plusieurs représentations du même concept mathématique.
Communication mathématique Les élèves doivent discuter et échanger leurs raisonnements lors de travaux de groupes et avec l’enseignant.
Exploitation des connaissances antérieures L’enseignant doit s’intéresser :

  • aux savoirs mathématiques antérieurs;
  • aux préconceptions des élèves (pour eux, faire des mathématiques, c’est calculer et suivre des procédures pas-à-pas);
  • aux conceptions erronées des élèves.

Ceci pour :

  • construire les apprentissages sur les savoirs des élèves;
  • dissiper les préconceptions  en encourageant les élèves à exploiter des stratégies personnelles et informelles, offrant aux élèves la possibilité d’en discuter, de les améliorer, en élaborant une planification qui établit des connexions entre les concepts.
  • déconstruire les conceptions erronées en demandant aux élèves d’analyser et d’expliquer leurs solutions correcte ou incorrecte, en réalisant des analyses de problèmes résolus ou travaillés en groupes.
Pratique distribuée et rétroaction fréquente Les élèves doivent avoir des occasions fréquentes, limitées en temps et réparties sur l’année scolaire de s’exercer sur un même concept (pratique distribuée). L’enseignant apporte une rétroaction.
Utilisation des outils appropriés Les élèves exploitent des schémas, du matériel de manipulation, la calculatrice, GeoGebra, etc., pour faciliter la compréhension des concepts et résoudre des problèmes.
Valorisation des expériences positives Les encouragements de l’enseignant, le statut accordé à l’erreur et la rétroaction jouent un rôle majeur sur la réussite.

Source : https://goo.gl/Z4zFhB

Huin Fabrice

Huin Fabrice

Enseignant - Auteur Editions Van In - Microsoft Innovative Educator Expert

mathematices-be has 137 posts and counting.See all posts by mathematices-be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.