Améliorer l’enseignement des mathématiques : utiliser des interventions structurées pour fournir un soutien supplémentaire (8)

Les écoles devraient mettre l’accent sur l’amélioration de l’enseignement des savoirs de base prévoyant un soutient (Remédiation/Consolidation/Dépassement(1)) pour tous les enfants de la classe. Le RCD doit être guidé par une évaluation efficace des forces et des faiblesses individuelles des élèves (évaluation diagnostique).

Les écoles pourraient adopter et mettre en œuvre un RCD avec les caractéristiques communes suivantes : 

  1. La remédiation doit avoir lieu le plus tôt possible, à la fois parce que les difficultés mathématiques peuvent affecter la performance dans d’autres domaines du programme, et afin de réduire le risque que les enfants développent des attitudes négatives et de l’anxiété à l’égard des mathématiques.
  2. La remédiation doit être éclairée par les recherches concernant un enseignement efficace et le développement des capacités mathématiques. Elle doit s’inscrire dans un enseignement explicite et systématique. Cela devrait inclure des modèles de résolution de problèmes, la verbalisation des processus de pensée, la pratique guidée et des feedbacks fréquents.
  3. Une mise en œuvre efficace est essentielle au succès de la remédiation. Les interventions nécessitent une planification et une utilisation soigneuses des ressources de l’école, y compris du personnel. Le programme le mieux conçu ne fonctionnera pas si le personnel enseignant n’est pas disponible, trop surchargé ou pas suffisamment formé pour exécuter le programme. 
  4. Assurez-vous que des connexions soient établies entre la remédiation et l’instruction de toute la classe. Les remédiations sont souvent distinctes des activités en classe. L’essentiel est de faire en sorte que l’apprentissage dans les remédiations soit compatible avec le travail en salle de classe et le prolonge, et que les élèves comprennent les liens qui les unissent.
  5. La remédiation doit motiver les élèves et prévenir ou contrecarrer l’association des mathématiques avec l’ennui ou l’anxiété. L’utilisation des jeux, par exemple, est une caractéristique récurrente des programmes prometteurs, en particulier avec les enfants des écoles fondamentales.
  6. Portez une attention particulière à ce qu’un élève pourrait manquer s’il participait à une remédiation. Vont-ils manquer des activités qu’ils apprécient ? Vont-ils manquer le contenu du programme qu’ils doivent apprendre ? L’enseignement en classe serait-il plus efficace ?

(1) Remédiation/Consolidation/Dépassement sont les termes utilisés dans les programmes du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement. Le terme employé dans l’étude est « intervention ».

Huin Fabrice

Huin Fabrice

Conseiller pédagogique mathématiques DI, à Wallonie-Bruxelles Enseignement - Auteur Editions Van In - Microsoft Innovative Educator Expert

mathematices-be has 114 posts and counting.See all posts by mathematices-be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *