Améliorer l’enseignement des mathématiques – étude de l’EEF (1)

L’Education Endowment Foundation est une organisation caritative indépendante britannique vouée à briser le lien entre le revenu familial et la réussite scolaire. Depuis 2011, elle analyse ce qui permet ou non d’améliorer la qualité de l’enseignement.

L’EEF vient de publier « Improving Mathematics in Key Stages 2 & 3  » et durant les semaines à venir, je publierai une série d’article résumant leurs propositions et illustrant celles-ci.

D’après cette étude, quitter l’école avec un bon niveau en mathématique est une condition préalable à la progression vers des emplois de qualité. Leur constant est qu’un nombre important de jeunes n’atteignent pas ce niveau et, particulièrement ceux issus de familles à faibles revenus (un jeune sur deux provenant de ces familles se voient refuser l’accès à des carrières sûres et bien rémunérées).

La fondation a donc analysé les données probantes existantes en examinant ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas pour améliorer l’enseignement des mathématiques. Ce qui a permis de dégager 8 recommandations :

  1. Utiliser l’évaluation pour tirer parti des connaissances et de la compréhension des élèves : des évaluations diagnostiques doivent fournir aux enseignants des informations actualisées et précises sur ce que les élèves savent ou non et, ainsi permettre d’adapter leur enseignement.
  2. Utiliser des objets de manipulation et des représentations : le but est d’utiliser des manipulations et des représentations pour révéler des concepts mathématiques et permettre aux élèves de comprendre et d’utiliser les mathématiques.
  3. Enseigner des stratégies pour résoudre les problèmes :  une stratégie de résolution de problèmes est une approche générale pour résoudre un problème. La même stratégie générale peut être appliquée à  la résolution d’une variété de problèmes différents (voir mon article Enseigner aux élèves différentes stratégies lors de la résolution de problèmes).
  4. Permettre aux élèves de développer un riche réseau de connaissances mathématiques : l’utilisation de certaines stratégies le facilite.
  5. Développer l’autonomisation et la motivation des élèves : les enseignants doivent encourager les élèves à prendre leurs responsabilités et à  jouer un rôle actif dans leur propre
    apprentissage.
  6. Utiliser des tâches et des ressources pour stimuler et soutenir l’apprentissage mathématique des élèves.
  7. Utiliser des interventions structurées pour fournir un soutien supplémentaire : une remédiation immédiate basée sur une évaluation diagnostique tenant compte des difficultés individuelles.
  8. Soutenir les élèves pour une transition réussie entre l’école fondamentale et l’école secondaire.

Source : https://educationendowmentfoundation.org.uk/tools/guidance-reports/maths-ks-two-three

Huin Fabrice

Huin Fabrice

Conseiller pédagogique mathématiques DI, à Wallonie-Bruxelles Enseignement – Auteur Editions Van In – Microsoft Innovative Educator Expert

mathematices-be has 97 posts and counting.See all posts by mathematices-be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *