Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Améliorer les résultats en mathématiques : la rétroaction.

La rétroaction (les feedbacks) est une stratégie payante en éducation (la méga-analyse de Hattie en mesure l’effet à +0,73).

Il s’agit de donner une information à l’élève après avoir observé comme il réalise une tâche donnée. Cette information lui permettant de s’améliorer dans l’accomplissement de cette tâche (où se situe-t’il dans sa progression, que peut-il faire pour s’améliorer). Il n’est pas question de porter un jugement sur les qualités de l’élèves mais bien d’encourager les actions lui permettant de s’améliorer.

  • Etre aussi précis que possible : prendre du temps pour donner à l’élève des informations précises sur ce qu’il fait correctement, sur ce qu’il doit améliorer pour progresser. Il est donc essentiel de détailler la correction. Vous pouvez également informer l’élève sur ce qu’il a amélioré depuis la dernière fois que vous l’avez évalué.
  • Le plus tôt est le mieux : différentes études montre que la rétroaction est plus efficace lorsqu’elle est immédiate. Elle permet ainsi d’éviter l’installation de mauvaises habitudes.
  • Préciser les objectifs à atteindre : la rétroaction est d’autant plus efficace si l’élève connait les objectifs à atteindre.
  • Prendre des précautions avant d’agir : trois situations où la rétroaction peut avoir un impact négatif ont été identifiées. Lorsque l’élève :
    • se sent trop étroitement surveillé;
    • pense que vous tentez de leur imposer une méthode plutôt que de lui apporter des conseils
    • se sent en concurrence avec d’autres élèves.
  • Impliquer l’élève dans le processus : l’élève a besoin de savoir exactement ce qu’il maîtrise ou non. Il est nécessaire de leur donner des moyens de mieux étudier, de comprendre l’énoncé, de rechercher des informations et de répondre à leurs questions. Lorsque l’élève a accès à ces informations, il prend conscience de son apprentissage, reconnait plus aisément ses erreurs et développe des stratégies pour améliorer ses points faibles.

Trois types de rétroactions sont efficaces :

  1. La rétroaction de base : indiquer à l’élève s’il a donné une réponse correcte ou incorrecte (et à lui indiquer la bonne réponse et un exemple si nécessaire).
  2. La rétroaction instructive : indiquer à l’élève ce qu’il doit faire pour améliorer sa performance (en lui fournissant une stratégie : par exemple, estimer le résultat d’un problème ou d’un calcul avant de l’effectuer).
  3. La rétroaction d’entrainement : inviter l’élève à réfléchir à une façon d’améliorer sa performance en utilisant le questionnement stratégique.

Source : http://rire.ctreq.qc.ca/2016/05/retroaction-guide/

Huin Fabrice

Huin Fabrice

Enseignant - Auteur Editions Van In - Microsoft Innovative Educator Expert

mathematices-be has 153 posts and counting.See all posts by mathematices-be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.